side-area-logo

Bernhard STRIGEL (Memmingen 1460 – 1528) Ange thuriféraire vêtu d’une tunique jaune…

Résultat : 2800000 €

Numéro du lot : 0001

Estimation : 600000/800000 €

Bernhard STRIGEL
(Memmingen 1460 – 1528)
Ange thuriféraire vêtu d’une tunique jaune
Panneau de chêne, quatre planches, non parqueté
48,8 x 61,2 cm

Provenance :
– Collection François-Louis-Esprit Dubois (1758-1828) ;
– Vente collection Dubois, Paris, Hôtel Bullion (Maître Gendron), 27 mai 1816, n° 18 (23,10 fr au comte de Saint-Morys : Albert Dürer « Un ange, un genou en terre, les ailes déployées et vêtu d’une tunique jaune, recouverte d’un manteau rouge avec broderie en or, tient un encensoir. Morceau précieusement peint, d’une belle couleur et bien conservé » Peinture sur bois 22 x 18 pouces) ;
– Collection de Charles Etienne de Bourgevin Vialart, comte de Saint-Morys ;
– Vente du cabinet de feu Mr Le Comte de Saint-Morys, Paris, 10 rue de Seine (Maître Benou), 26 janvier 1818, n° 47 (30,05 fr à Berthon. Ecole d’Albert Dürer, Un Sujet de l’Annonciation) ;
– Probablement vente après cessation de commerce de M. Berthon, Paris, 16 rue des Jeuneurs (Maître Ridel), du 10 au 12 mars 1845, n° 325 (« Quelques bons tableaux anciens des diverses écoles ») ou vente après cessation de commerce de M. Berthon, Paris, 16 rue des Jeuneurs (Maître Ridel), du 3 au 5 avril 1845, n° 115 (« Une collection de 130 bons tableaux anciens des Ecoles flamande, hollandaise, française et italienne ») ;
– Dans la même famille depuis le début du XXe siècle.

Bibliographie :
E. Büchner, « Zum späten Malwerk Bernhard Strigels », dans Pantheon, 3, XVII, juin 1944, p. 55 (« Vermutlich haben zwei rauchfassschwingende Engel … ») ;
L. Des Cars (sous la dir. de), Louvre Abu Dhabi. Naissance d’un musée, Paris, 2013, cité p. 114 (« le tableau de l’Ange à l’encensoir a pu faire partie d’un ensemble peint, et peut-être sculpté, comprenant vraisemblablement une paire d’anges »).